ACCUEIL

RECHERCHE

DEVENEZ UN CYBER BRICOLEUR

Inscrivez-vous à la newsletter

{ Confort scandinave }

Vivre à la scandinave - entretien avec Carl Fredrik Svenstedt, architecte

 

Architecte suédois installé à Paris, Carl Frédrik Svenstedt marie intelligemment créativité et confort, dans le respect de l’environnement.

Dialogue avec la lumière

Je suis particulièrement sensible à la lumière naturelle et à l’environnement dans chaque projet architectural. Dans mon pays, la Suède, il y a très peu de lumière, particulièrement dans les régions du Grand Nord. Aussi les lieux de vie – à la campagne comme à la ville – sont-ils souvent pensés pour faire entrer un maximum de lumière extérieure. J’ai grandi avec ces notions essentielles. En Suède, on ne cherche pas à se cacher, à préserver pudiquement l’intimité. A l’intérieur, tout est conçu pour profiter de l’extérieur. La notion de “rideaux” aux fenêtres n’existe quasiment pas ! Même dans les cafés, les restaurants, les Suédois ont tendance à installer systématiquement des baies vitrées pour profiter des arbres de la rue, de la vue vers le ciel. En France, je trouve souvent les lieux de vie trop sombres et pas assez tournés vers la nature.

Priorité au bien-être

En France, l’écologie arrive progressivement dans la réalisation de bâtiments alors qu’elle est extrêmement développée en Suède. Beaucoup d’agences d’architecture suédoises intègrent au sein de leur équipe un bureau exclusivement consacré à l’écologie depuis les fondements d’un projet. Ce dernier a en charge l’étude des chaînes de production, de la traçabilité des matériaux. Pas uniquement du panneau solaire posé en fin de chantier sur un toit ! Ce type d’équipes essentielles commence à arriver en France. D’autre part, je pense que les Suédois sont davantage attachés à la qualité de vie d’un habitat. Par exemple, j’ai eu l’occasion de réaliser des bureaux en France et l’on m’a fait comprendre qu’il ne fallait pas que le lieu soit trop bien, de crainte que les employés n’aient plus envie de travailler ! En Suède, la mentalité est différente, un lieu de travail (et de vie) doit être très agréable, lumineux, sympa, pour que tout le monde se sente bien, comme à la maison, voire mieux qu’à la maison !.

Un habitat idéal ?

En ville, un habitat dense, urbain mais avec des accès directs à la lumière. J’y reviens toujours ! L’idéal est de posséder une grande terrasse, une toiture-terrasse encore mieux, pour profiter du ciel, respirer ! En France, les toits ne sont pas assez exploités dans ce sens. à la campagne, une maison qui fait “un” avec le paysage alentours, pas dans sa forme mais par ses vues orientées depuis l’intérieur. Par exemple des ouvertures linéaires pour capter l’horizon au bord de la mer, des ouvertures verticales pour suivre la hauteur des arbres à la campagne !

Construire en bonne intelligence

La maison passive est une démarche merveilleuse, mais le concept n’est pas nouveau. Nos grands-parents, surtout à la campagne, avaient des maisons passives, c’est-à-dire des maisons pleines de bons sens : bien orientées avec des matériaux naturels capables de retenir la chaleur. Ce n’est pas en ajoutant de la technique partout que les structures seront forcément plus écologiques. Un bon exemple d’architecture passive contemporaine : des bureaux en béton et acier où le chauffage est apporté uniquement par la chaleur des ordinateurs et des employés. Voilà du bon sens adapté à notre vie actuelle ! Côté matériaux, on peut bien sûr parler du bois, des matériaux naturels, mais il faut faire attention, les matériaux techniques ne doivent pas être exclus. Le tout est de les utiliser intelligemment !

Une démarche responsable

Je travaille beaucoup avec le bois en utilisant différentes techniques innovantes, en particulier pour des chantiers de préfabriqués, comme la grange à Chartres. Actuellement, j’ai deux projets de logements en cours réalisés en association avec Modulhusene, un fabricant de bâtiments modulaires en bois. Il s’agit d’une résidence pour étudiants située à Compiègne et des logements sociaux au Havre. Ces deux projets sont classés HQE (Haute Qualité Environnementale), entre autres pour l’efficacité de leur réalisation par préfabrication en ossature bois, ainsi que pour leur très haute performance énergétique. De plus, ils sont construits avec des budgets très modiques et la durée des chantiers de 2 – 3 mois est exceptionnellement courte. Les bâtiments mêmes sont montés sur place en une semaine !

 

Vivre à la scandinave | Envoyer cette note | Tags : Isoler , Thermique , Confort