ACCUEIL

RECHERCHE

DEVENEZ UN CYBER BRICOLEUR

Inscrivez-vous à la newsletter

{ questions d'isolation }

Choisir un bon isolant

Quelles sont les qualités primordiales d’un isolant ? Sur quels critères fonder son choix ? A quelles normes de sécurité se fier ? La lecture d’une étiquette est toujours révélatrice, elle livre des repères clés pour s’assurer de la fiabilité d’un isolant. Familiarisez-vous avec les symboles. Ils n’auront bientôt plus aucun secret pour vous.

Ouvrez l’œil

On ne choisit pas un isolant par hasard. Avant d’acheter, comparez. Apprivoisez les produits, pesez le pour et le contre, prenez le temps d’inspecter les emballages et de vérifier les étiquetages. Ils contiennent des informations précieuses sur la nature d’un équipement, son niveau d’exigence ou la facilité de sa mise en oeuvre. Obligatoire pour tout matériau issu du secteur de la construction, le marquage CE indique que l’isolant satisfait aux normes européennes, en terme de résistance thermique, de protection environnementale ou encore d’économie d’énergie. La KEY-MARK (facultative) apporte une garantie supplémentaire.

La parole aux experts

Privilégiez la sécurité. Vos matériaux vous garantissent-ils un confort durable ? Résisteront-ils au temps ? Craignent-ils des températures élevées ? L'ACERMI ou Association de CERtification des Matériaux Isolants est un organisme indépendant qui garantit l'efficacité de l’isolant, facile à mettre en œuvre et stable dans le temps. L’Europe a défini un système de classement, les Euroclasses, qui diagnostique le comportement au feu des produits de construction. Référez-vous aux Euroclasses A1, A2 et B qui désignent les classes non combustibles, autrement dit les produits les plus sûrs en cas d’incendie. Délivré par un groupe d’experts, à la demande du fabricant, l’Avis Technique témoigne quant à lui des performances techniques et réglementaires de l’isolant, quand il n’est pas encore régi par une norme (en l’occurrence le DTU ou Document Technique Unifié). Facultatif, cet Avis est un gage de qualité.

Vérifiez par vous-même

Pour témoigner vous-même de la qualité d’un isolant, armez-vous d’une calculatrice. Un petit exercice d’arithmétique vous permettra d’affiner votre choix. Pour calculer la résistance thermique (R) d’un matériau, il suffit de diviser son épaisseur (e) par son coefficient de conductivité thermique (l). Appliquez la formule suivante : R=e / l (en m2 K/W). D’une valeur lambda inférieure à 0,065 W/mK, le coefficient de conductivité détermine les capacités de l’isolant à conduire la chaleur. Plus il est faible, plus l’isolant est efficace. A contrario, plus la valeur R est élevée, plus l’isolant est performant.

Passez à l’action

Une fois ces repères assimilés, élaborez une stratégie. Qui réalisera vos travaux d’isolation ? Vous ? Ou bien un spécialiste ? Conditionné de plusieurs façons (en vrac à souffler ou à épandre dans les combles, en rouleaux, en panneaux rigides ou semi-rigides), un bon isolant ne protège pas seulement du froid et du chaud, il amoindrit les nuisances sonores. Intéressez-vous au crédit d’impôt, l’aide fiscale accordée aux particuliers quand ces derniers investissent dans des équipements énergétiques durables. Augmenter l’épaisseur d’un isolant peut par exemple vous permettre d’en bénéficier. Autre piste : les FDES (Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires) contrôlant la qualité d’un produit. Enfin, souvenez-vous qu’un habitat bien classé par le DPE (diagnostic de performance énergétique) gagne en valeur commerciale.

Choisir un bon isolant | Envoyer cette note | Tags : Isoler , Isolant