ACCUEIL

RECHERCHE

DEVENEZ UN CYBER BRICOLEUR

Inscrivez-vous à la newsletter

{ Laine de roche }

Petite histoire de la laine de roche

Née de la roche basaltique, la laine de roche a été découverte au début du vingtième siècle par une équipe de scientifiques américains à Hawaii. En 1909, H.J. Henriksen, un fabricant de tuile et Valdemar Kähler, un entrepreneur du bâtiment conjuguent leurs talents pour créer une entreprise de matériaux de construction au Danemark. En 1935, leur héritier achète le brevet de fabrication de la laine de roche. Appréciée pour sa malléabilité, ses vertus protectrices et isolantes, cette matière naturelle subit plusieurs transformations. Après avoir été soumise à une température de 1600°C, la roche liquéfiée est changée en fibres par l’action de roues tournant à grande vitesse. Sa fabrication ressemble à celle de la barbe-à-papa. On obtient ainsi un matelas de laines enchevêtrées qui emprisonnent l’air. Présentée sous forme de flocons, rouleaux, panneaux, coquilles, nappes ou matelas grillagés, la laine de roche sert notamment à l’isolation des combles, des cloisons, des cheminées, des sols et des planchers.

La laine de roche protège du chaud et du froid

La structure enchevêtrée de la laine de roche lui permet d’emprisonner un air sec et stable qui fait obstacle aux transferts de chaleur. Elle atténue ainsi les échanges thermiques entre faces chaudes et froides. La suppression des déperditions de chaleur permet de réduire les dépenses de chauffage. De plus, l’isolation des parois froides permet de lutter efficacement contre les problèmes d’humidité, notamment le phénomène de condensation qui abîme les revêtements muraux. La résistance de la laine de roche a été contrôlée et attestée par l’ACERMI (Association de CERtification des Matériaux Isolants).

La laine de roche protège du feu

Incombustible, la laine de roche ne s’enflamme pas, résiste au feu et ne dégage pas de fumées toxiques. Avec un point de fusion supérieur à 1000°C, elle conserve ses performances mécaniques face aux plus hautes températures. Garante de la sécurité des personnes et des biens, la laine de roche convient aussi bien à la construction neuve qu’à la rénovation des bâtiments existants.

La laine de roche protège du bruit

Grâce à son élasticité, la laine de roche s’avère particulièrement efficace contre les nuisances sonores. En neutralisant les mouvements des particules d’air, elle empêche la transmission des bruits aériens, des bruits d’impact et leur réverbération. Elle favorise ainsi une isolation et une absorption acoustiques optimales. Des rapports d’essais délivrés par des laboratoires homologués témoignent de ses performances acoustiques, conformes à la Nouvelle Réglementation Acoustique.

La laine de roche est hydrophobe

Non capillaire, la laine de roche n’absorbe pas l’eau et ne craint pas l’humidité. Totalement perméable à la vapeur d’eau, elle ne souffre pas du phénomène de condensation. Même au contact de l’eau, la laine de roche conserve ses propriétés thermiques, acoustiques et mécaniques.

Laine de roche | Envoyer cette note | Tags : Thermique , Phonique , Feu , Eau

{ documentation }