ACCUEIL

RECHERCHE

DEVENEZ UN CYBER BRICOLEUR

Inscrivez-vous à la newsletter

{ Confort thermique }

Une chaudière plus avantageuse

De taille plus réduite qu’auparavant, la chaudière s’intègre aujourd’hui parfaitement à une pièce habitée (la cuisine, le plus souvent). Au gaz, au fioul ou au bois, elle alimente les radiateurs ou le ballon d’eau chaude sanitaire. Très sollicitée, elle peut vite accroître votre consommation d’énergie. Prenez les devants, limitez les déperditions de chaleur.

Une chaudière économique

Votre budget et vos besoins détermineront le profil de votre chaudière. Qu’elle soit manuelle, automatique ou semi-automatique, prenez en compte les dimensions de la pièce qui l’accueillera. Assurez-vous de la qualité et des performances de vos équipements. Si elle est pourvue d’une régulation, la chaudière gèrera elle-même sa puissance, en fonction de votre espace, de votre isolation et des éventuels ponts thermiques. Le prix d’une chaudière restant élevé, sachez que l’achat d’un modèle en conformité avec la nouvelle réglementation thermique donnera droit à un crédit d’impôt.

Une solution écologique

Les chaudières à gaz (naturel, propane ou GPL) possèdent une veilleuse qui allume le brûleur chaque fois que le régulateur le commande. Les modèles les plus récents permettent une régulation électronique plus précise, sans passer par la veilleuse. Les brûleurs peuvent fonctionner par niveaux graduels, ce qui réduit sensiblement votre consommation d’énergie. Plus coûteuses mais d’une excellente tenue, les chaudières à condensation récupèrent la chaleur latente de la vapeur d’eau dans les gaz de combustion. Veillez à ce que le conduit de fumée soit parfaitement étanche et inoxydable. Solution écologique et moins onéreuse, les chaudières à bois alimentées aux bûches bénéficient du label Flamme Verte .

Bien au chaud

L’état d’une chaudière moderne au gaz ou au fioul doit être contrôlé chaque année par un spécialiste, par exemple celui qui a procédé à son installation. Les principaux ennemis de la chaudière sont le tartre qui, s’immisçant dans certaines parties du circuit peut provoquer une surchauffe dommageable, la rouille qui s’attaque aux éléments en acier ou en fonte ou encore les paillettes de magnétite. Injectez si nécessaire un inhibiteur de corrosion. Adossé contre un mur froid, une chaudière risque de dissiper sa chaleur dans celui-ci. Pour mieux concentrer son énergie, mais aussi par souci de sécurité, une isolation dans les règles vous est conseillée.

Mise en oeuvre
Une chaudière plus avantageuse | Envoyer cette note | Tags : Isoler , Thermique , Cheminée

{ question plus ? }

Comment isoler un mur irrégulier?